Est-ce que l’air peut être liquide ?

Rate this post

De manière générale, l’air peut devenir liquide par l’entremise d’un processus naturel qu’il est possible de reproduire. Il est même possible de le transformer en chacun de ses composants naturels. Un certain nombre de solutions ressort des avancées technologiques en la matière. Explications.

Qu’est-ce que l’air et quelle est sa composition ?

L’air est l’élément principal qui constitue l’atmosphère, celui qui permet à la grande partie des êtres vivants de vivre. On le définit comme un composé gazeux réunissant de l’azote, de l’oxygène, de l’argon, du dioxyde de carbone et de la vapeur d’eau. D’autres matières de quantité infinitésimale entrent dans sa composition. Ce sont des particules solides ou liquides en suspension qu’on appelle des aérosols, par exemple ceux qui composent les nuages.

Comment se passe le passage de l’air en liquide ?

Les scientifiques appellent ce processus changement de phase. Pour l’air qui va passer en liquide, on donne le terme de condensation liquide ou de liquéfaction. Cette évolution se passe aussi bien dans la nature que de manière synthétique dans les machines. En milieu naturel, la condensation de l’air consiste principalement au contact de la vapeur d’eau avec un milieu froid. C’est ce qui se passe avec la rosée du matin. La formation de la pluie nécessite également le processus de condensation de la vapeur d’eau.

La transformation de l’air en liquide peut aussi être provoquée de manière artificielle. Ce procédé dépend de la manipulation de la pression et de la température : la liquéfaction ou la condensation a généralement lieu quand l’air est refroidi à son point de rosée ou quand on augmente la pression au sein de l’équipement prévu. Il s’agit souvent de ce qu’on appelle condenseur.

Résultat de la condensation

La liquéfaction provoque la production de l’air liquéfié par la baisse de la température (entre -141°C et -191°C). Il est aussi possible d’obtenir différentes matières liquides par la liquéfaction de l’air. Si la vapeur d’eau est condensée pour obtenir de l’eau, d’autres matières peuvent ressortir sous forme liquide et par le biais d’autres techniques. On obtient de l’oxygène liquide mais aussi de l’azote liquide en transformant l’air par condensation.

Quels dispositifs utiliser pour changer l’air en liquide ?

Au sein d’un système de liquéfaction, l’air passe par différentes étapes pour le purifier et le débarrasser de la poussière, du gaz carbonique et d’autres matières négligeables. Il est ensuite soumis à différentes phases de compression et de détente, des phases de baisse de température… avant de devenir du liquide. Pour séparer les composants importants comme l’oxygène ou l’azote, des processus de distillation sont mis en œuvre.

Pour extraire les matières de l’air et les liquéfier, des équipements spéciaux sont indispensables : des générateurs d’oxygènes, des générateurs d’azote. Certaines machines aux installations de transformation de l’air sont indispensables, à commencer donc par le compresseur d’air ou le condenseur. Certains équipements peuvent être surdimensionnés, trop volumineux pour être installés dans l’entreprise. On peut se rapprocher de certaines sociétés spécialisées dans la production hors site d’air liquide, d’oxygène ou d’azote liquide. Découvrez-en une avec des services divers en cliquant sur ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.